Editions précédentes

Edition 2016

>>> Pour télécharger le programme 2016, cliquez-ici



Edition 2015

>>> Pour télécharger la gazette 2015, cliquez-ici


Edition 2014



>>> Pour télécharger la gazette 2014, cliquez ici



Jean-Claude Carrière, président d'honneur de l'édition 2014




 Billet d'humeur de Jean-Claude Carrière


"Il sait lire et écrire. Sans cela, il n’est pas une personne civilisée et fréquentable. C’est au moins ce qu’on nous a dit et que nous avons longtemps cru, même si, depuis quelques décennies, il nous arrive d’en douter. Lire et écrire, voilà ce qui fait de l’être un humain.
Les deux actions sont-elles irrémédiablement associées ? Ce n’est pas sûr. Quelqu’un peut lire sans savoir écrire, sans savoir bien écrire. C’est fréquent.

Et de l’autre côté, à feuilleter certains ouvrages, on peut se demander si certains écrivains savent lire. Ou tout au moins s’ils savent relire ce qu’ils ont écrit.

Pour répondre à toutes ces questions – et nous savons combien le livre est interrogé en ce moment, scruté, exorcisé, menacé, métamorphosé - rien ne vaut un salon. C’est une évidence. Un salon est un endroit où l’on se rencontre, où l’on cause, et où la réponse est parfois donnée avant que la question ne soit formulée.

Lecture et écriture : Connaissons-nous d’autres manières de nous parler ? Sans aucun doute, à commencer par la parole. Par les cris, par les gestes, par les regards, par le silence même. Et que dire des animaux, des plantes ? Par milliers écritures et lectures s’enchevêtrent tout autour de nous. La plupart d’entre elles nous échappent. Contentons-nous de celles que nous offre un salon. Elles nous conduiront, peut-être, à d’autres."



Edition 2013 


>> Pour accéder à la Gazette 2013,  cliquez-ici



Irène Frain, présidente d'honneur de l'édition 2013



© François Frain 


 Billet d'humeur d'Irène Frain 



        "Vive l’écrit ! L’écrit, c’est la trace. Et la trace, notre jointure essentielle : celle qui noue, sur la frontière indéfiniment mouvante du présent, notre passé et notre avenir. Sans la trace écrite, nous ne sommes rien. Et nous n’allons nulle part. Que serait d’ailleurs le fleuve sans sa source ? Et avez-vous jamais vu un arbre coupé de ses racines parvenir à pousser ses branches vers le ciel ? Lorsqu’on parle d’écrit, on pense d’abord aux livres. Avec raison : sur le tumultueux océan de la vie contemporaine, pas d’ancre plus solide. A toute heure, en tous lieux, lit, train, métro, avion, radieux farniente de l’été ou cœur noir des insomnies, les livres sont là, à nous attendre avec leur incalculable trésor d’histoires, de mots, de sens. J’aime à me les représenter comme un palais au nombre infini de portes. Vous en poussez une et, comme par magie, vous êtes propulsé dans un autre monde. L’avantage, c’est qu’une fois le livre lu, vous pouvez tout de suite pousser une nouvelle porte et vous offrir, avec d’autres livres, autant de voyages que vous voulez. Mais le trésor de l’écrit, ce sont aussi vos archives secrètes, journaux intimes, lettres d’amour, ou ces correspondances familiales souvent découvertes lors d’un déménagement, d’un deuil. Ainsi, il y a peu, dans une petite valise noire au couvercle cabossé, je suis tombée sur tout un paquet de lettres, calepins, poèmes rédigés par mon père entre 1935 et 1945. Ses secrets. En les recoupant avec les souvenirs des vivants et les récits en forme de jeu de piste qu’il m’avait confiés avant sa mort, j’ai pu me lancer dans la plus palpitante des équipées : le voyage des origines. Quantité de mystères se sont alors éclaircis, jusqu’à l’énigme qui entourait mon prénom. Ce qui nous réunit donc, lecteurs et écrivains, dans cette édition 2013 du Salon de Boulogne, c’est notre commune appartenance au Club des Amis des Traces. Sa devise ? Tout simplement mon cri du cœur du début : vive l’écrit !"



Edition 2012


>> Pour accéder à la Gazette,  cliquez-ici


                       Jean-Marie Rouart, président d'honneur de l'édition 2013



 Billet d'humeur 


Napoléon, le grand oublié 



"Napoléon est la victime d'un paradoxe : il est l'homme le plus présent de l'Histoire de France tout en étant le moins honoré. Chaque jour parait un livre qui évoque son épopée ou la figure de l'un de ses compagnons d'armes. On fait très souvent référence à lui dans le débat public comme si la grande ombre de l'aigle planait encore. On ne peut pas faire un pas dans les rues de Paris sans butter sur les souvenirs qu'il laisse : avenue d'Iéna, de Wagram, de Friedland, gare d'Austerlitz, boulevard Murat, rue Lecourbe, rue Duroc. Sans compter l'Arc de Triomphe qui célèbre ses victoires et sa gloire et la foule nombreuse qui chaque jour se presse à l'Hôtel des Invalides pour communier avec le souvenir d'un héros qui a donné aux Français le sentiment qu'ils pouvaient accomplir l'impossible. Le peuple français a gardé dans son coeur une profonde reconnaissance envers un homme qui, quelque faute ou erreur qu'il ait pu commettre, a fini la Révolution et permis de fonder les bases de la méritocratie républicaine. Et cet homme, ce génie qui est à l'origine de tant de nos institutions et de lois qui nous régissent comme le Code civil, est ignoré dans toutes les commémorations de la République. Seul De Gaulle en 1969 pour le bicentenaire de sa naissance voulait prononcer un discours aux Invalides. De Gaulle parti, c'est le silence. Dans les livres d'Histoire on réduit son rôle à la portion congru. Et pour les hommes qui nous gouvernent, c'est comme si il n'avait jamais existé. Voilà un riche et passionnant sujet que nous pourrons aborder dimanche au cours du débat sur la biographie au Salon du livre de Boulogne."

 Jean-Marie Rouart de l'Académie française, auteur de Napoléon ou la Destinée (Gallimard)





Photographies de l'édition 2012









François de Closets


Patrice Leconte




 Philippe Grimbert




 Malek Chebel


 Tatiana de Rosnay




 Françoise Dorin




Albert Jacquard


 Cabu




Mathieu Reynès et Frédéric Brémaud






Antoine Sfeir


Antoine Sfeir et Robert Solé



Jean-Michel Guenassia





Nelson Monfort

Jean-Pierre Colignon


 Christine Orban



Jean-Loup Chrétien et Catherine Alric





 Jacques Attali






 Robert Sabatier




Madeleine Chapsal



 Karim Friha









 Ptit Luc





 Aldo Naouri






Serge Moati









Morgan Sportès





Macha Méril



Richard Bohringer



Jean-Pierre Marielle            
                                                                                                                                                               

Alain Duhamel





Jean-Pierre Marielle et Jean-Louis Debré



Louis Velle et Frédérique Hébrard




Laurent Binet


Laurent Binet et  Fabrice Humbert







Arthur Dreyfus


Gilles Pudlowski 



 Claire Castillon






        Annie Goetzinger                                                                                        



Marek Halter


Nicolas Bouzou, Philippe Delaroche et Fabrice Humbert